ABC chatbot

Dans les pays occidentaux, les troubles du comportement alimentaire font partie des problèmes de santé mentale les plus recensés. Ces maladies ont malheureusement un impact conséquent sur le développement psychosocial et provoquent des conséquences psychiques, physiques et sociales non négligeables. Étant complexes, ces maladies nécessitent une guérison progressive qui demande du temps. Actuellement, ce procédé se fait à partir d’un suivi calqué sur le modèle « ABC » et les patients ont donc des fiches à remplir, à la main. Cette démarche est fonctionnelle mais avec l’adoption de nouvelles technologies telles que les smartphones, les perspectives possibles pour ce domaine sont très intéressantes. En effet, en collaboration avec des psychologues de l’Université de Fribourg, l’idée est venue de créer un chatbot permettant de remplacer ce procédé « manuel » avec un assistant qui aide le patient à exécuter tout le processus du modèle « ABC ». La mise en place d’un chatbot crée une plus grande marge de manœuvre et favorise ainsi le rétablissement du patient. En effet, le chatbot servirait éventuellement de coach personnel au patient et pourrait lui fournir un soutien régulier. De plus, toutes les données étant sauvegardées dans une base de données, les docteurs pourraient suivre leurs patients facilement. Durant ce projet, une analyse approfondie des différentes méthodes et conseils pour créer un chatbot dans un domaine médical a été faite. En outre, afin d’essayer de rendre le chatbot empathique, une recherche des possibilités d’analyse de sentiment a également été réalisée. Ceci a permis de développer un chatbot qui possède toutes les fonctionnalités requises afin de remplacer le processus « ABC » actuel qui est réalisé avec des fiches et cartes en papier. Certaines contraintes ont cependant poussé à abandonner l’implémentation d’une reconnaissance de sentiment qui rendrait le chatbot plus empathique. De ce fait, le chatbot réalisé ne l’inclut pas mais l’architecture qui a été conçue permettrait une intégration de la fonctionnalité sans problème. Le système étant encore en phase de prototype, il est évident que des améliorations soient possibles. Toutefois, les tests réalisés montrent que le chatbot est fonctionnel et il pourrait déjà être utilisé pour évaluer son utilisabilité sur un plus long terme avec de réels patients.

General information
  • Date: 28.05.2021
  • Type: Semester project
  • Responsible: Fouad Hanoun

People

Students
  • Marco Mattei
Supervisors
Omar Abou Khaled
Professor
See more
Elena Mugellini
Head of HumanTech
See more
Julien Tscherrig
Alumni
Fouad Hanoun
PhD Student
See more